Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2015

Le cauchemar des bonnes intentions

GERMANY-EUROPE-MIGRANTS.jpg

 

La rupture ne cesse de croitre en Allemagne entre les « on peut le faire » et « la barque est pleine », comme je le mentionne depuis plusieurs jours, parce que je me sens concerné en tant qu’européen convaincu et que, ce qui se passe juste à côté de nous, me touche et m’interroge.

 En Bavière, dans la région où transite la plupart des réfugiés, le ministre Président Horst Seehofer (les régions sont beaucoup plus autonomes que chez nous en Allemagne, dans un pays qui fonctionne comme une Fédération), qui est également leader au  CSU (la droite chrétienne en Bavière), menace de traduire la Chancelière devant la Cour Constitutionnelle Fédérale, si des mesures pour arrêter l’immigration ne sont pas prises immédiatement, estimant que la situation dans son Lander pourrait rapidement ressembler à un vaste  camp de réfugiés. Il faut être un peu au bout du rouleau pour en arriver à cette demande un peu baroque…en effet,  la polémique n’est visiblement pas le style de cet homme de 66 ans, qui appartient au même parti que Merkel, alignant un bon CV de politique expérimenté…d’ailleurs, il tente  de ménager Angela dans sa déclaration d’intention, bien conscient que la récupération par les Verts et le SPD qui défendent la « fille du pasteur », peut faire beaucoup de mal à la droite.

 Enfin, cela n’empêche pas Merkel d’aller rencontrer Cameron ce WE, afin de le sonder sur ses intentions pour un Brexit qui devient de plus en plus plausible. …Décidemment, cette Europe fuit de partout..

 Pour en revenir aux migrants, on rappellera que la femme présentée comme la plus puissante du monde, semble bien impuissante pour réguler l’hémorragie migratoire, la presse soulignant que ses propositions sont assez irréalistes, les frontières véritables se trouvant loin de l’Allemagne, du côté de la Grèce, de la Turquie, l’Italie ou vers les Balkans d’une part, et ressemblant assez à des vœux pieux pour arrêter une guerre qui a lieu loin de chez elle. Par ailleurs, la Convention de Genève ne donne pas de limite véritable en matière d’asile et il est toujours difficile d'expulser des étrangers...

 

allemagne,europe

 

 Dans Die Welt qui ne veut pas blâmer et accabler une dirigeante qui n’est pas responsable des conflits et de leurs conséquences, on s’interroge sur le rôle des médias audiovisuels dans cette affaire, rapportant qu’il est plus facile de diffuser des belles images de jeunes femmes réfugiées avec un bébé dans les bras soulagées par une jolie blonde, ou les ballons d’accueil à Munich, que des gymnases bondés, des hangars réquisitionnés à Hambourg et des affrontements de plus en plus nombreux entre mecs (largement majoritaires en nombre, mais peu montrés par les chaines)…les images choquantes sont toujours mauvaises pour l’audience, et les chaînes préfèrent jouer la carte de l’émotion positive…l’Allemagne n’est pas la Terre Promise qui aurait les moyens de mettre fin à la contrebande d’étrangers par un coup de baguette magique, et s’il est légitime pour un migrant de chercher à s’en sortir et de vouloir paix et sécurité, le bien peut rapidement engendrer le pire….effrayant !!!

 

Les commentaires sont fermés.