Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2015

Les illusions d'Aghion au Collége de France

 

Le conflit à Air France, les manifestations de la Police ou des médecins,  sont des révélateurs d’un pays qui se porte très mal…et qu’on ne me dise pas que c’est partout pareil en Europe...effectivement, Merkel doit faire face à une contestation sans précédent à propos des migrants, mais ne nous trompons pas, cela n’a rien à voir avec la crise mentale qui secoue la France, qui entre parenthèses, ne joue plus son rôle en Europe, laissant l’Allemagne et ses voisins se dépatouiller avec leurs problèmes, qui sont aussi les nôtres, genre Calais la Honte.

 Dans le Temps, un long article est consacré à Philippe Aghion, qui vient de donner le 1er octobre, une leçon inaugurale au Collège de France devant un amphithéâtre plein à craquer, sur le thème de la croissance, repartant du modèle shumpetérien qui met l’accent sur l’innovation. L’économiste préconise une rupture profonde, un big bang des mentalités, pour sortir de sortir la France de la stagnation, voire du déclin.
Aghion, qui se dit pourtant social démocrate, pointe en effet, l’erreur qui consiste à dépenser toujours plus d’argent public pour tenter de relancer la consommation. Pour lui, ce modèle, qui consiste à en rajouter toujours plus du côté de l’impôt payé par une minorité (qui est aussi, en dehors des rentiers, le cœur intellectuel du pays, qu’on est en train de laminer, après l’avoir largement démotivé) ne fonctionne plus. Il faut investir davantage dans la formation, réformer en profondeur l’éducation et dépenser de manière intelligente et non plus, pour essayer d’éteindre le feu des conflits sociaux et par stratégie pour ralentir la montée du Front National.

 Bien sûr que je suis d’accord avec cette pensée que l’ancien prix Nobel d’économie ou Attali martelait déjà sous Sarkozy sans être entendu et que Macron semble être le seul à porter dans un Gouvernement complètement dépassé…un Gouvernement, qui fait surtout dans la démagogie, en resservant toujours les mêmes recettes que celles des années Mitterrand (qui n’ont déjà pas fonctionné à l’époque).

 Malheureusement, j’ai peu d’espoir que la France se mette à penser autrement, comme le souligne Aghion, vu que 80 % des gens de ce pays ont été éduqués à l’ancienne, à grand coup de roman national autour de la valeur égalité et d’une Révolution trop souvent portée aux nus, entre autres…question d’éducation et de communication, voire de formatage idéologique par l’aile gauche de la Gauche néfaste et destructrice, je sais que je me répète, mais on n’en sort pas, au contraire, on s’enfonce chaque jour un peu plus  !!!

 

Les commentaires sont fermés.