Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les terres rares, enjeu masqué du conflit en Ukraine ?

‌‌‌

rea_160057_014_72dpi_0.jpg



Dans le dernier roman de Houellebecq « Anéantir », Bruno Juge, ministre des Finances à Bercy, fortement inspiré de Bruno Lemaire, est passionné par les lanthanides (terres rares), employées dans la nouvelle économie, le nucléaire, l’automobile électrique, les luminophores, l’imagerie médicale, et dans le Green ; Houellebecq énumère ainsi page 40 : « l’yttrium, le gadolinium, le lanthane, le samarium, le praséodyme », soit une partie des 17 éléments répertoriés en chimie comme lanthanides. C’est l’enjeu de l’économie des années à venir, l’extraction de ces minerais, le partage en vue de l’exploitation de ces matières premières, risquant d’être plus vitaux encore que le pétrole en déclin, et cela va redessiner la géopolitique, probablement redistribuer les pouvoirs des Empires, faire que certains pays aujourd’hui riches pourront demain devenir pauvres et inversement….

terres_rares_72dpi.jpg

Selon les chercheurs, les réserves mondiales connues à ce jour, sont de 100 millions de tonnesLa Chine détient les réserves les plus importantes de ces terres rares, apparemment de 35 à 40 % du total , suivie par la Russie estimée environ à 18 %, et l’Ukraine disposerait également dans ses sols d’importants gisements, en particulier du scandium, utilisé dans les piles à combustible et un autre métal alcalin majeur pour la transition énergétique, le lithium, nécessaire dans les batteries, pour la fusion thermo nucléaire, en médecine, etc…. Selon un rapport du National Intelligence Council, cité par le New York Times, l’Ukraine, et plus particulièrement le Donbass, disposerait de gisements de l’ordre de 500 000 tonnes, soit, ce qui pourrait devenir l’un des premiers gisements au monde, et cet « or blanc » pourrait être une des causes du conflit en cours. Le platine et 35 % du palladium mondial sont également très présents dans ces régions.

Un rapport du Sénat n° 617 s’inquiétait en 2015- 2016, de ces nouveaux partages après le conflit en Ukraine….Est – ce un enjeu évoqué par cette campagne électorale de pingouins, cette mascarade à laquelle nous assistons et qui, sans être parano, pourrait donner raison à Poutine, quand il déclare que l’Occident ment bien plus que lui à ses peuples ?

Il est temps de se poser la question, sachant que TOUS LES CANDIDATS sont concernés par ce mutisme….Soit nos élites (dont nos pitoyables journalistes) sont sans solution et préfèrent cacher le cataclysme économique à venir, soit ils sont non informés et donc totalement incompétents, soit ils sont dans un profond mépris des citoyens, face à un avenir qui pourrait transformer en profondeur nos styles de vie….

Bonne journée

Source images ; Journal du CNRS

Écrire un commentaire

Optionnel