Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tel un enfant perdu,coincé entre des parents qui s'engueulent la France, cherche un père absent

therapie.jpg

Je vous laisse aux « analyses » de nos journalistes, sociologues et politologues. Je le dis sans détour, cela ne m’intéresse pas. Pour moi, la France sort sans surprise de cette élection, rincée, affaiblie comme jamais, coincée entre deux modèles, deux Empires, qui nous voient comme des traitres ou des faibles, parce que nous n’avons pas su choisir. Je ne me lancerai pas, comme les américains, dans une comparaison machiste et sexiste, mais pourtant…

D’un côté le rêve américain, avec sa vision de la Liberté, sa capacité à innover, sa révolution numérique, que nos dirigeants n’ont pas su transmettre à ce pays, un pays adolescent paralysé par la peur, en pleine régression, de l’autre, notre « attachement » à un Père absent, notre besoin névrotique de sécurité, notre amour du patrimoine, comme un enfant de divorcé qui se raccroche à ses doudous, telle la grandeur de Versailles, qui a inspirée Pierre le Grand, le Palais de l’Ermitage qui a fait rêver le petit Poutine à Saint Petersburg, qui s’est donné les moyens militaires depuis trente ans de préparer sa révolution à notre nez et à notre barbe, avec son Etat dominé par des Oligarques, sa Cour au Kremlin, comme notre Etat à nous, un Etat hérité de notre monarchie, comme disait Bourdieu, avec ses Hauts Fonctionnaires opportunistes, engagés à vie, sa bureaucratie kafkaïenne, sa hiérarchie délirante, avec ses multiples échelons, un Etat incapable dans les faits d’apporter au peuple l’espérance d’égalité promise…

Alors tout le monde ment….et pourtant, la guerre n’a jamais été aussi proche, une guerre du mensonge de part et d’autre, une guerre de l’ombre, que ni l’Occident ni Poutine n’ose appeler Guerre, avec ses armes livrées de l’Otan sous bâche à l’Ukraine théoriquement neutre, ses Forces Spéciales entrainées par les américains dans ce même Ukraine, ses groupes militaires « sans étiquette » qui se battent aux côtés des Ukrainiens, à Marioupol, parlant six langues européennes, des sortes de Groupe Wagner à l’envers….

Tout est faux, tout est bidon, tout n’est que trahison, hypocrisie, bal de dupes….Macron le sait bien, il doit se sentir bien seul dans son château au milieu de ses dorures, car tout le monde va lui tourner le dos, tout le monde va faire dans le double langage, les Hauts Fonctionnaires, qui vont chercher à sauver leur peau, les Ministres qui vont chercher à se recaser au cas où, un peuple, qui n’a pas confiance, Biden l’hypocrite, qui ne le sent pas, qui va pousser sans état d’âme, à des sanctions qui nous affaibliront un peu plus, Poutine qui sent la « fragilité » d’un leader d’une France « féminisée »…Lacan nous avait prévenu « un enfant ne peut pas se développer sans Père »….Et Poutine se sent des envies de Père de substitution d’un grand continent eurasien à la dérive

Tiraillés d’un côté et de l’autre, nous sommes comme des enfants déchirés entre papa et maman qui s’engueulent, la blessure est profonde, les risques de chaos plus proches que jamais ….

Hier soir, j’ai regardé les derniers épisodes de la Série Thérapie….Il faut clarifier ses désirs et prendre des risques pour rebondir….Il faudrait du temps pour réparer tout cela, sortir de l'enfance  et grandir, en avons-nous encore du temps et du désir de changement, si c’est ailleurs en plus que se décide notre sort ?

 

Images : Copie écran "En Thérapie" saison 2

Écrire un commentaire

Optionnel