Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La France, ses "valeurs".... et la victoire de l'anarchie

IMG-20221112-WA0008.jpg

Ce matin, à 6 heures, en ouvrant la radio, je tombe sur Julien D, Sociologue et Professeur à Sciences Po, qui dans les Enjeux sur France Culture, évoquait la situation des migrants à Paris, se réjouissant que la capitale, que la France soit le pays le plus tolérant et le plus accueillant d’Europe…

Voilà le parfait irresponsable de gauche (Institut Jacques D,), qui du haut de son perchoir, la raconte à ce que seront peut être nos futurs journalistes et politiques et facture sûrement très cher ses conseils de consultant expert…

Hier, au repas dominical, notre fils nous a brossé un long et complet tableau de l’hôpital public, et plus particulièrement de ses collègues, majoritairement d’origine africaine…Très précis, illustrant par pays d’origine, les spécificités de chaque ethnie, je n’en ferai pas un compte rendu ce matin, n’ayant pas une mémoire suffisante, pour vous rapporter, le détail et la précision de son analyse, car la première chose qu’il met en avant, c’est la complexité des parcours de ces femmes pour la plupart, catholiques pour la moitié d’entre elles, musulmanes pour l’autre moitié, à des niveaux de pratiques très différents, suivant les personnes (il n’y a pas un type de musulman, mais autant de musulmans quasiment que de croyants, vu leur rapport direct à Dieu), une situation très hétérogène, allant des incantations aux superstitions , comme la peur du djinn, au soufisme, et à des connaissances très élaborées, comme une malienne qui a vécu avec ses parents dans un milieu assez favorisé, passant pa les Émirats, avant de venir en France. Il fait ajouter au paramètre religieux, le paramètre famille, compagnon ou conjoint, qui peut être français d’origine ou de toute autre nationalité, avec toute l’échelle des revenus possibles…Entre en ligne de compte le lieu d’habitation, où là encore, tout est possible, et les liens avec le pays d’origine, pays où le rapport à la France peut être fort différent d’une nation à l’autre, citant certaines camerounaises, assez remontées contre la France…

Bref, à tout ce patchwork, il faut évoquer pour ceux qui en ont, les enfants, enfants qui là encore, leurs échappent pour certaines d’entre elles, étant imprégnés par la culture américaine…notre fils disait par exemple, qu’il faut oublier l’image cinématographique de la famille africaine qui partage un tiep ou un foufou, dans le salon d'un grand ensemble, sur fond de musique afro, de nombreux enfants fuyant l’heure du repas, pour retrouver les copains autour d’une console de jeux, en commandant à Deliveroo, une pizza ou un burger, (livré par des sans papiers), ne voulant pas entendre parler des plats traditionnels africains…

En termes d’identité, notre fils souligne que cela avance très vite, on est loin du tableau brossé par Gilles Kepel en 2015 de la France musulmane…et il se demande bien ce que ce sera dans dix ans, car ce joyeux bordel, où les individualités se retrouvent par affinité, plus que par couleur de peau, est le reflet d’une mondialisation qui a générée une intégration non maitrisée, où chacun ne croit plus qu’à ce qu’il a vécu.

En conclusion, une majorité de ses collègues votent Le Pen, souhaitant de l’ordre et la fin de l’anarchie française, qu’elles jugent intolérables…J’ajoute, que pour lui, pratiquement toutes les musulmanes ne sont pas féministes, étant peu sensibles aux luttes écologistes, ayant bien d’autres préoccupations préalables…

Fiston sent la violence et le désespoir monter, il craint des attentats de plus en plus durs, la drogue circulant à Paris de plus en plus (des tonnes estimées Porte de la Chapelle), tout comme les armes…

Faut-il donc se réjouir de notre « tolérance » comme le clame le Professeur D, car bien malin est celui qui peut faire un graphe sur l'immigration avec des données pertinentes, la France interdisant en plus ce genre de statistiques ?

Écrire un commentaire

Optionnel