Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2015

Le mille-feuille est un peu lourd à digérer...

 L’un des enjeux des élections de dimanche est l’action sociale, et face à une population vieillissante, l’aide à domicile doit permettre aux citoyens de bien vivre chez soi jusqu’à sa mort, comme le disent les politiques…beau programme sauf que la réalité est loin, mais loin d’être aussi rose…

 Connaissant bien le sujet par nécessité, petite revue de circonstance…

 D’abord, l’aide c’est quoi ? Un ensemble de prestations, essentiellement médico –sociales, pour offrir l’assistance nécessaire à une personne dont l’autonomie diminue et donc, avec un besoin d’assistance s’amplifiant avec l’âge…

 Qui coordonne et qui pilote tout cela ? Théoriquement, le médecin de ville qui est le mieux placé pour faire un bilan et juger de ce qui est utile…sauf, que celui-ci est rémunéré à l’acte, et que  pour gagner sa vie, il est tenté de faire le plus possible de consultations…donc, parler avec une personne âgée qui n’entend pas bien et qui peut être, a quelques soucis cognitifs, faire un tour d’horizon et un diagnostic plus large qu’une simple pathologie, puis entreprendre les démarches vers les organismes, coordonner les soignants, contrôler les examens biologiques, organiser un simple électro cardiogramme chez un spécialiste avec transfert en ambulance, etc...c’est faire des papiers et des papiers, avec la Sécu qui voit ses déficits s’envoler, et c’est du temps…du temps non rémunéré…alors, dix comme ça tous les jours et il mange des pâtes, le toubib qui n’est pas de bonne humeur avec mémé, qui pour faire simple, lui casse son agenda , sans oublier qu’il rechigne à faire du domicile, avec la voiture  en bas qu’il a fallu garer sur un bateau, tout ça, ça le stresse le doc, qui en plus, ne reçoit pas de tunes….alors, on tend tout doucement, à la Hollande, à aller vers des médecins salariés, qui pourraient retrouver l’aisance nécessaire à une bonne médecine, avec des centres avec tout qui va bien, du kiné à l’aide soignante…sauf que, abandonner le libéral n’a pas que des avantages, dans une France fière de sa médecine, sans parler des rémunérations de tout ce monde à manager, face à une population qui veut discuter des traitements et qui lorgne sur d'autres formes de médecines, qui veut choisir ses compétences, être libre de vivre et de mourir, qui ne souhaite pas que les choses se décident dans un staff quelconque derrière son dos, sachant qu’on sait que dans tout système dit égalitaire, certains sont plus égaux que d’autres et qu’en fonction de ta notoriété, le service n’est pas vraiment identique…le Vanity Fair rapportait récemment que quand Hollande ou BHL veulent des conseils sur leur cure de jouvence, ils ont un Rvs en 24 heures avec un grand professeur de Pompidou, alors que le péquin moyen attend plus d’un an …

 Passons aux autres intervenants…ça commence le matin, peut être, avec une auxiliaire de vie pour la toilette, puis avec une infirmière qui vient pour un soin et pour les médicaments, ça continue à midi pour l’aide au repas et le soir, rebelote…deux solutions, utiliser des indépendants, en général les plus performants, mais bonjour le bordel sur le plan administratif, ou faire appel à un organisme agréé qui gère tout…sauf que le personnel dans ce dernier cas, est souvent très précaire vu qu’il fait un job de merde pour trois sous transport compris, ne sachant parfois même pas lire une liste de courses ou parler français, avec une régularité qui laisse plus qu’à désirer, genre à midi, mamy attend toujours sa toilette, parce « la madame, elle est pas bien aujourd’hui et son petit, il est malade, elle peut pas venir »…

 Quand tu fais le compte par jour, ce joyeux bordel coûte bien plus cher qu’une maison de retraite, pour un service rendu assez nul….et qui paie ? L’Etat ? On calcule comment, sur les revenus ? On ne tient pas compte du patrimoine, alors,  vu que la grande réforme fiscale de pépère n’a pas aboutie…je passe sur l’informatique qui ne suit pas, vu qu’entre Région, Département, Commune, Agglomération, Canton et je ne sais quoi, rien n’est coordonné, rien ne suit ou ne sait qui fait quoi…ça pédale dans la semoule grave et tu finis par péter la touche * de ton bigophone….tu sens là que le mille -feuille est un peu lourdingue…

 Ah, le socialisme avec ses belles envolées humanistes, qui ne veut pas trancher clairement, quand c’est flou, y’a un loup, disait l’autre …avec la Gauche Radicale style Grèce, coachée par Poutine, au moins c’est de plus en plus clair, c’est nationalisation générale, avec grande mutualisation pour le meilleur et surtout le pire, où tout le monde surveille tout le monde et, où celui qui a un tout petit peu d’argent va être rasé gratis …

 Alors, le peuple, il vote Front National pour que ça change….sauf que l’extrême droite a un programme style extrême gauche sur le plan social…eh, les gars, ça me prend le chou toute cette incohérence !!!!

 

Les commentaires sont fermés.