Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2018

Version latine

J’ai regardé en partie Macron, face aux deux papys….En partie, car j’ai vite perçu l’opposition de style entre l’exigence, la rigueur, la pugnacité, l’agilité intellectuelle du Président et le côté plus traditionnellement franchouillard de nos interviewers...A mon avis d’ailleurs, (je n’ai rien écouté encore ce matin dans la presse en écrivant ces lignes), les français ont vite décroché de leur poste de leur télé.

Il y a un fossé entre les journalistes, qui symbolisent le caractère tricolore avec toute sa verve, et l'Emmanuel, formé à la mondialisation et à la précision administrative des nouveaux énarques. Bourdin a vite compris, on l’a vu à son sourire forcé et son attitude sur sa chaise, tout comme Plenel qui a mis sa bouche en cul de poule comme un cancre blessé, qui sait qu’il est en train de perdre la partie….Mais l’opinion n’aime pas les humiliations et les mises à mort de ses représentants, face à l'autorité et l'élitisme du chef….

Cela ne me rassure pas du tout, car je pense que Macron va se mettre à dos 80 % des français, car il marche à contre courant de leur culture, de leur ADN, de leur nature profonde. Un ami d’enfance dit souvent que nos concitoyens sont d’abord des gaulois, des grandes gueules, plutôt roublards qui font dans l’à peu près, le théâtral et qui s’arrangent avec les lois, pour les détourner à leur profit.

Si tu dois rouler à 90 sur une route, les français naviguent à 100 et freinent en arrivant devant le radar…Si tu demandes un beefsteak de 150 grammes à ton boucher, il t’en coupe 200 grammes, mine de rien, si ça passe…Quant à l’entrepreneur qui refait ta cuisine, il ne faut pas lui demander de faire de la comptabilité analytique pour faire la facture, on négocie, on s’arrange, on arrondit, on rectifie l'erreur en faisant un petit cadeau pour s'excuser….Cela n’est pas que négatif….C’est la french touch qui fait qu’un cuisinier respecte rarement scrupuleusement la recette et ajoute toujours l’ingrédient qui va personnaliser son plat…

D’autre part, sur les religions, Macron oppose droit civil à droit religieux, raison à croyance, pas si simple, surtout qu’en bon catholique convaincu, il défend la laïcité…Or qui est plus politique qu’un chrétien déterminé ?

Il va s'isoler de plus en plus, et comme les autres, il quittera la scène sous les sifflets....car reconnaitre la supériorité de Macron, c'est admettre une hiérarchie, c'est remettre en cause l'égalité, et ça pour un français formé depuis toujours à l'idéologie révolutionnaire, c'est inadmissible...D'ailleurs Plenel, qui sait qu'il est ridicule, n'a pas arrêté d'appeler le Président par son prénom, comme si c’était un vieux pote trotskiste, comme si l'humiliation de celui qui lui résiste était la dernière manière de gagner la partie !